13.5 C
Paris
AccueilActualitéCoronavirus : baisse de loyer dans les grandes villes

Coronavirus : baisse de loyer dans les grandes villes

-

La pandémie qui frappe le monde depuis maintenant plus d’une année et qui ne semble toujours pas prête à se résorber a eu infiniment d’impacts sur la vie humaine, sur différents plans. L’économie constitue certainement le deuxième secteur le plus touché après celui bien évidemment de la santé. Nous parlons ici aussi bien de l’économie générale qu’au niveau des particuliers. 

Aujourd’hui, nous nous pencherons sur les loyers dans les grandes villes de France, qui ont été revus à la baisse depuis l’apparition du virus. Cela vient-il d’une directive de l’Etat ? Nous vous dirons dans cet article tout ce que vous devez savoir concernant la baisse de loyer. 

Les locataires frappés par les difficultés financières 

La propagation rapide et dangereuse du Coronavirus a contraint les autorités françaises (comme partout ailleurs dans le monde) à imposer des mesures restrictives qui se sont traduites par un confinement général. Cette mesure obligeant les citoyens à rester cantonnés chez eux sauf en cas d’extrême nécessité a logiquement privé une grande partie de la population de la possibilité de travailler. Les personnes étant locataires ont été parmi les premières à souffrir des difficultés financières, se retrouvant dès les premiers mois dans des situations d’impayés vis-à-vis des propriétaires. 

- Partenaire -

Lire aussi:  Gel des loyers: la loi de Berlin était illégale

L’Etat n’impose pas la baisse des loyers 

On pourrait être amenés à penser que le gouvernement pourrait avoir tendu la main aux locataires, compte tenu de la situation plus que délicate que sont en train de vivre ces derniers, notamment dans les grandes villes où celui-ci est cher. Mais, contre toute attente, il n’en n’est rien. En effet, aucune loi n’exige que le prix des loyers d’habitation diminue, et pour justifier cette décision, le gouvernement avance deux arguments; Le premier, c’est qu’avec la politique du chômage partiel, les locataires ne pouvant travailler bénéficient d’un pouvoir d’achat suffisant pour s’acquitter de leurs charges; Le second, c’est que les propriétaires sont, eux aussi, dans le besoin de recevoir de l’argent et que l’on ne peut les priver de leur droit de percevoir ces loyers. 

Deux raisons qui sont loin de faire consensus au sein d’une population plus divisée que jamais sur la question. Quoiqu’il en soit, le loyer reste donc toujours le même dans les grandes villes au niveau de la loi, et tout impayé est susceptible d’engendrer des poursuites judiciaires; cependant, nous constatons tout de même que le prix est revu à la baisse, comment est-ce donc possible ? Eh bien, il s’agit tout simplement d’un accord à l’amiable concernant les propriétaires qui se montrent compréhensifs et acceptent de diminuer le prix fixé pour le loyer; également les logements non occupés sont proposés à des prix moins élevés, sous peine de ne voir aucun client manifester de l’intérêt dans un contexte de crise économique.  Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce n’est donc qu’un accord implicite entre propriétaires et locataires qui est à l’origine de cette baisse du loyer au sein des grandes villes de France. 

- Annonce -

Il faut tout de même noter que les autorités proposent çà et là des aides aux locataires dans des situations d’urgence, en mettant à dispositions des numéros verts et quelques fonds, bien que cela reste bancal.

Newsletter

  • Vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment sur simple demande par mail à [email protected]

METEO

Paris
ciel dégagé
13.5 ° C
13.9 °
13.1 °
71 %
3.6kmh
0 %
mar
20 °
mer
22 °
jeu
24 °
ven
25 °
sam
24 °
0SuiveursSuivre

Derniers Articles