L’immobilier commercial en chute libre

Une chute vertigineuse

Les différents secteurs de l’immobilier commercial se sont divisés au cours des dernières années en différentes trajectoires, avec certains types de propriétés, telles que les immeubles de bureaux ou industriels, atteignant de nouveaux sommets, et les locaux de vente et commerce au détail diminuant de plus en plus.

Depuis maintenant plusieurs années, les propriétés commerciales souffrent du changement observé depuis le passage des magasins physiques au commerce électronique. Ce changement ayant augmenté sans relâche au fil du temps, a cependant explosé en Mars et Avril 2020.

Suite à la fermeture de leur magasin, les locataires de biens commerciaux ont maintenant du mal à payer leur loyer ou ne peuvent carrément plus l’assumer. Certains d’entre eux cesseront complètement leurs activités; d’autres tenteront de rester en activité mais renégocieront leurs baux.

Ce changement qui a été progressif ces dernières années a été drastique ces derniers mois, ce qui a plongé le secteur de l’immobilier commercial dans la tourmente.

Les bureaux restent une valeur sûre

Cependant comme le secteur de la vente au détail, le secteur des bureaux est également confronté à de nouveaux défis structurels à l’avenir, car les stratégies de travail à domicile ont été déployées avec succès pendant la crise du coronavirus durant ces derniers mois, et certaines entreprises et fournisseurs de services y voient une alternative intéressante avec une productivité élevée pour de nombreux emplois.

Néanmoins, Selon les derniers indice publiés par le European Maket Agency, les deux secteurs les moins touchés sont les immeubles industriels et les bureaux qui reste à ce jour un secteur relativement sûre pour l’avenir de l’immobilier commercial.