Durcissement des prêts hypothécaires en France

Une augmentation record des prêts hypothécaires

L’année 2019 a enregistré plus de 900.000 transactions de vente de logements et prêts hypothécaires, chiffre record enregistré au cours des dix dernières années, notamment grâce aux taux d’intérêt historiquement bas. Les statistiques les plus récentes ont montré que les prix des logements avaient augmenté en 2019 en moyenne de 3,4%.

En France, 83% des emprunteurs souscrivent des prêt hypothécaire à taux fixe, ce qui rend le marché immobilier français moins sujet aux ralentissements des autres pays. L’immobilier en France est en outre l’un des marchés les plus structurés et réglementés, ce qui lui a permis de prouver aux yeux du monde qu’il est suffisamment robuste et stable pour résister à des périodes temporaires d’affaiblissement.

Un développement inédit concernant les prêts hypothécaires en France

Le marché hypothécaire en France étant principalement constitué d’hypothèques à taux fixe a été un facteur majeur de stabilisation du marché immobilier, et a permis au marché des prêts hypothécaires de continuer à croître malgré le l’effondrement du marché survenu en 2007.
Au cours des dix dernières années, le marché hypothécaire s’est amplement développé en France. Selon une étude menée par l’INSEE les hypothèques françaises ont augmenté en valeur, passant de 23% du PIB de la France à 43% du PIB en 20 ans, ce qui fait du marchés hypothécaire français l’un des plus grands au monde. La solvabilité des créanciers hypothécaires en France a parallèlement augmenté de 33%. Ce résultat a permis au pouvoir d’achat immobilier des créanciers hypothécaires français d’augmenter de 30%.

En conséquence, même si et une légère augmentation des taux en 2020 a pu être remarqué, et que les Banques se montrent plus exigeantes en terme de critères pour l’accord des crédits, n’oublions pas qu’il va de l’intérêt des banques d’accorder à leurs clients le financement de leurs projets, et en parallèle le marché immobilier français demeure stable, ces facteurs nous donnent de bonnes raisons d’être optimiste pour une reprise des prêts hypothécaire à des taux intéressants.